Savez-Vous Comment Vos Patients Prennent Des Décisions?

Les patients doivent parfois prendre des décisions importantes qui affecteront leur santé dentaire.

La prise de décision partagée permet aux médecins et aux patients de travailler ensemble pour comprendre le problème médical à résoudre, afin qu’ils puissent décider ensemble du traitement approprié en servant au mieux les intérêts du patient. [1].

En tant que professionnels de santé, les dentistes disposent de leur propre code de conduite qu’ils sont tenus de respecter. Les intérêts du patient en constituent bien évidemment une partie centrale.

Toutefois, il est important de prendre en compte le fait que chaque patient a sa propre façon de réfléchir aux différents traitements qui s’offrent à lui avant de prendre une décision. [2]

La psychologie dont il est question lors de la prise de décision concernant les soins dentaires est essentiellement la même que celle qui sous-tend les autres décisions.

Les patients passeront en général par plusieurs étapes avant de parvenir à une décision finale. [3]

ballpen-beard-blur-1076801.jpg

Les étapes de la prise de décision

Les étapes de la prise de décision peuvent être réparties en trois grandes catégories. [4]

Prise de conscience.
Cela peut sembler évident, mais la première étape de la prise de décision consiste à identifier qu’il y a un choix à faire. [5] Dans le cas de la médecine dentaire, il s’agit du moment où le dentiste diagnostique le problème et l’explique au patient.
Certains patients seront déjà conscients de leur problème, tandis que d’autres pourraient ne pas l’être jusqu’à son identification lors d’un examen de routine.
Cela prendra parfois du temps au patient pour comprendre pleinement et accepter l’affection ou le problème devant être traité. [6]

Considération.
Une fois le problème identifié, le dentiste ou le coordonnateur du cabinet présentera un ou plusieurs programmes de soins au patient.
Le patient devra alors examiner toutes les informations et comparer les options qui s’offrent à lui avant de décider du meilleur traitement. Cela se fait en général à travers un processus de prise de décision partagée lors duquel on fournit activement aux patients des données cliniques relatives aux résultats attendus du traitement tout en lui donnant la possibilité de poser des questions. [7]

Décision.
Le patient et le dentiste travailleront souvent ensemble pour décider de l’option qui répondra le mieux aux besoins du patient.
Il est important que le patient soit entièrement d’accord sur le fait que cette décision représente vraiment la meilleure option pour lui. [8] Des données montrent que l’utilisation d’aides à la décision peut réellement aider les patients à se sentir davantage impliqués et informés de leurs options afin de pouvoir prendre des décisions réfléchies. [9]

rawpixel-633841-unsplash.jpg

Au cœur de ce processus de partage se trouve un dialogue continu entre le dentiste et le patient afin de s’assurer que ce dernier dispose d’un accès approprié à toutes les informations cliniques et pratiques dont il a besoin pour décider du traitement qui lui convient. [10]

Il est important de reconnaître que les expériences individuelles et l’environnement de chaque patient auront un impact sur son processus de prise de décision. [11] Certains médecins rapportent que leurs patients préfèrent recevoir des indications précises de la part d’un professionnel de santé, tandis que d’autres patients demandent des informations détaillées sur chaque possibilité de traitement qui s’offre à eux et préfèrent prendre une décision de manière indépendante. Ce processus de prise de décision partagée doit prendre en compte les préférences du patient et garantir que ses besoins restent prioritaires. [12]

Le patient peut également préférer discuter de ses options avec un coordonnateur de soins ou un autre membre de l’équipe dans un environnement moins clinique et plus détendu, loin du fauteuil du dentiste. Que vous disposiez ou non du soutien d’un coordonnateur de patients, les patients ont besoin de temps et de recul pour réfléchir aux options qui s’offrent à eux.

De toute évidence, beaucoup d’éléments sont à prendre en compte et les compétences dont ont besoin les dentistes pour aider les patients à prendre des décisions ne sont pas toujours enseignées en faculté de chirurgie dentaire. [13]

Alors, quelles sont les meilleures méthodes pour accompagner les patients tout au long du processus de prise de décision ?

rawpixel-760028-unsplash.jpg

La communication est primordiale

Plus le dentiste est formé à communiquer le programme de soins à son patient, plus le patient se sentira impliqué, informé et détendu. En fin de compte, cela augmentera les chances qu’un programme de soins soit accepté.

L’important est d’expliquer les choses de manière claire et simple, et d’éviter d’utiliser des informations cliniques complexes. Les supports visuels, les images numériques ou encore les maquettes que le patient peut toucher peuvent également l’aider à comprendre le traitement et, surtout, les résultats. [14]

backlight-backpack-blur-837306.jpg

Les patients doivent se sentir à l’aise

Si le dentiste souhaite offrir la meilleure option clinique, il est important que le patient soit d’accord quant à la marche à suivre. Ce processus est bien plus facile lorsqu’il existe une solide relation de confiance entre le dentiste et le patient.

La confiance commence à se former dès qu’un patient entre dans le cabinet dentaire, et continue à se développer lors de son premier rendez-vous avec le dentiste, de ses visites de soins continus et d’autres interactions avec l’équipe. [15]

rawpixel-715687-unsplash.jpg

Votre équipe peut mettre les patients en confiance

Étant donné que près de la moitié des adultes au Royaume-Uni ont peur du dentiste et que 12 % d’entre eux souffrent d’une anxiété dentaire extrême, [16] les patients ont besoin de se sentir soutenus non seulement par le dentiste, mais également par le reste de l’équipe.

De nombreux cabinets dentaires commencent à faire appel à des coordonnateurs de cabinet ou de soins pour les aider à développer la confiance des patients. Un coordonnateur de patients ou de soins peut également aider à expliquer certains points tels que les engagements financiers impliqués afin que le dentiste puisse se concentrer sur les aspects cliniques du traitement. [17]

adults-agreement-application-1059109.jpg

Personnalisez les services

Des informations spécialement adaptées aux besoins de votre patient peuvent contribuer à appuyer votre explication du problème et la nécessité de le résoudre. S’assurer que le patient soit traité, et pas simplement le symptôme, est un principe soutenu par la British Dental Association. [18]

Il existe un lien plus étroit, par exemple, entre la prise de décision partagée et l’autonomie, notamment chez les patients plus âgés par rapport aux patients plus jeunes. C'est probablement parce que les personnes plus âgées préfèrent jouer un rôle moins actif dans le processus de prise de décision. [19]

Notre livre blanc sur la façon vous adresser à vos patients de la génération Y offre plus d’astuces pour vous aider à soutenir ce groupe de patients.

bruce-mars-558728-unsplash.jpg

Accordez du temps aux patients

Encourager les patients à subir des procédures dentaires complexes, souvent coûteuses, mais en fin de compte nécessaires, peut prendre du temps et les patients hésiteront à investir dans un programme de soins qu’ils ne comprennent pas bien.

Ils auront besoin de temps pour y réfléchir, en discuter avec leur famille et leurs amis, avant d’atteindre la dernière étape du processus de prise de décision.

Personne n’aime prendre une décision précipitée, mais il est important de ne pas négliger les problèmes graves pendant des mois : les patients ont donc besoin de savoir qu’ils ont quelqu’un à leur disposition qui répondra à toute question ou demande. [20]

Améliorez la satisfaction des patients

L’une des causes les plus communes de mécontentement des patients est le fait de ne pas se sentir informés et impliqués dans leur traitement. [21]

Lorsqu’un patient est mécontent du processus de prise de décision relatif à son traitement, il est moins susceptible de prendre la meilleure décision en ce qui concerne sa santé à long terme. [22]

frank-busch-700111-unsplash.jpg

Faites des patients votre priorité

En matière de traitement, il est crucial que la prise en charge des patients soit la priorité.

Encourager les patients à jouer un rôle actif dans les décisions concernant leurs soins peut être un moyen efficace de s’assurer que les soins dentaires et la gestion des maladies bucco-dentaires soient adaptés à chaque individu.

En fin de compte, les éléments qui devraient être au cœur de toute prise de décision partagée sont la sécurité du patient, ses soins et les bonnes pratiques cliniques. [23]